Les champs indiqués par une * sont obligatoires


27 rue Godefroy, lyon 6ème


Skinbooster

Quelles différences entre Skin booster et mésothérapie ?

Petit précis sur la mésothérapie

La mésothérapie a été mise au point par le Dr Michel PISTOR dans les années 1950. Le médecin avait compris qu’un traitement médicamenteux devenait plus efficace lorsqu’on ciblait précisément la zone de traitement pour délivrer la juste dose de produits. En médecine esthétique, la méthode consiste à injecter localement de faibles quantités d’acide hyaluronique non réticulé par voie intradermique. Le mésolift est constitué d’un mélange d’AH non réticulé et d’un cocktail de vitamines.

Le mésolift donne un coup d’éclat transitoire à la peau, de l’ordre de quelques jours ou quelques semaines maximum, dans la mesure où l’acide hyaluronique non réticulé est très vite dégradé par l’organisme. Il permet de traiter différentes zones dont le visage, le cou, le décolleté ou le dos des mains en nourrissant le derme et en stimulant l’activité cellulaire. La formule contient une faible concentration d’acide hyaluronique souvent couplé à des complexes vitaminés et des sels minéraux, dont l’effet s’avère léger et momentané. Les séances doivent être répétées plus fréquemment qu’avec les Skin boosters pour obtenir un résultat satisfaisant.

Plus efficace dans la durée, le traitement par Skin boosters réhydrate la peau en profondeur et la rend plus tonique. Les Restylane Skin boosters sont administrés le plus souvent à l’aide de micro-canules en nappage pour une répartition homogène du produit.

Deux techniques pour deux niveaux d’efficacité

L’injection d’AH utilisé par les deux méthodes stimule les fibroblastes afin qu’ils augmentent la production naturelle d’acide.

En mésothérapie, le praticien procède à une multipuncture : il réalise de multiples petites injections d’AH non réticulé au niveau de la zone de peau à traiter. Le patient peut alors ressentir des sensations de brûlure ou des picotements. Les injections sont souvent réalisées avec des aiguilles très fines, mais les professionnels préfèrent généralement utiliser un roller doté d’une tête à micro-aiguilles, comme celui mis au point par les laboratoires Filorga. Un autre protocole consiste à réaliser de multiples injections intradermiques superficielles, créant ainsi de petites papules qui disparaissent au bout de quelques heures, sans laisser de cicatrices.

Avec la technique des Skin boosters, le médecin esthétique injecte une faible dose d’acide hyaluronique directement dans le derme légèrement réticulé. Résultat : la peau reprend un aspect plus ferme et lisse de manière durable après seulement quelques séances. Contrairement à la technique du mésolift, le traitement par Skin booster utilise un acide hyaluronique stable, dont les molécules sont liées entre elles afin de former un maillage permettant de lutter contre le mécanisme de dégradation.

Praesent ut ipsum risus leo. porta. consequat.